Accueil

Les écrits restent

Panoramot décline ses services d’écriture sous plusieurs formes et compose des textes dans le domaine du journalisme, de la communication et des réseaux sociaux.

Si l’image et la vidéo règnent dans nos sociétés, l’écrit conserve une place importante dans nos vies quotidiennes. La communication, papier ou numérique, ne repose pas seulement sur une stratégie visuelle. Les mots développent et singularisent des idées, fabriquent du sens et permettent de convaincre. Ils sont des outils incontournables.

Les sites web, les blogs et les réseaux sociaux sont des espaces à la portée de tous pour communiquer. Ils ont impulsé une mutation dans la production des contenus. Les mots sont partout, pour échanger, et pour promouvoir. Ces contenus ne sont cependant pas de qualité égale et c’est ce qui fait la différence.

Dans nos mondes numériques, les Internautes sont submergés par ces mots, ils y sont même surexposés. Or un lecteur est moins captif sur la toile que face à une publication imprimée. Face à ce flux quotidien, il ne lit en moyenne que 28% des mots d’une page (1). L’internaute peut aussi, à tout instant, partir cliquer ailleurs.

La question est donc de savoir comment capter l’attention d’un lecteur ou d’un client potentiel, comment le retenir, voire comment faire en sorte qu’il partage à son tour une information que l’on souhaite diffuser ?

Un texte de qualité – précis, limpide et attrayant – offre du crédit et une meilleure visibilité. Sur Internet, un texte bien conçu génère de l’attention et du trafic. Sa capacité à être partagé est favorable à l’image et à la notoriété d’un réseau, d’une activité ou d’un produit, et aux opportunités que cela suscite.

Sur papier ou sur écran, un contenu écrit est une vitrine qu’il faut prendre soin de préparer et d’entretenir. Et si une publication imprimée est périssable, sur le web, elle devient permanente, lisible par tous, à tout moment et en tout lieu. L’adage « les écrits restent » prend ici tout son sens.

(1) Source : Rue 89, Mathieu Deslandes, « Ecrire pour le web »